Groupes de lectures théoriques

Argument

Les groupes de lectures théoriques permettent une lecture et une étude communes de textes fondamentaux de psychanalyse et de linguistique. Textes qui permettent d’approcher et/ou d’approfondir les soubassements de l’approche de Claude Chassagny.

Public concerné (niveau de connaissances préalables)

Orthophonistes, éducateurs, psychomotriciens, enseignants spécialisés, psychologues intéressés par l’approche Chassagny.

Objectifs de la formation

A partir de textes présélectionnés, la formation permet à chaque praticien de partager une lecture commune et d’échanger sur celle-ci soit pour étendre et approfondir les connaissances, soit pour faire des liens avec la clinique.

PROGRAMME DE FORMATION

Les contenus théoriques sont soit résumés et commentés soit repris méthodiquement phrase par
phrase sur certains passages. Ces passages peuvent aussi faire objet de recherches bibliographiques
pour permettre d’aborder plus amplement certains concepts. Ils peuvent être ensuite articulés aux
situations cliniques présentées par les stagiaires.

Apports théoriques :

  • Approfondissement des concepts fondamentaux en pédagogie, psychologie, neuropsychologie, psychanalyse et linguistique
  •  Lecture critique de textes de référence dans ces disciplines

Analyse de la pratique :

  • Présentation de cas
  • Analyse longitudinale de suivis cliniques
  • Liens avec la théorie abordée

Moyens pédagogiques et encadrement

  • Entretien préliminaire avant le début de la formation
  • Résumés ou synthèses de chapitres sélectionnés
  • Précisions de concepts clés
  • Prise de parole et partage
  • Lecture en commun de certains passages
  • Travail personnel entre les sessions : lecture des chapitres ; préparation de présentations cliniques
  • Appréciation des effets cliniques liés aux élaborations du groupe
  • Lectures, documentation, et recherche
  • Selon les demandes des participants : élaboration d’un écrit à partir des cas cliniques qui mettront en valeurs les concepts abordés

Évaluation

  • Évaluation des acquis tout au long de la formation par des entretiens
  • Évaluation de l’action de formation elle-même en fin d’année

Suivi de la formation

  • Les participants signent une feuille d’émargement à chaque session. Au-delà de deux absences dans l’année, les conditions de validation de la formation seront étudiées au cas par cas avec le stagiaire par le formateur.
  • Une attestation de formation est délivrée à la fin de l’année de formation.

Intervenants

Orthophonistes, linguistes, psychologues, chargés d’enseignement à l’université, formés à la Pédagogie Relationnelle du Langage et à la Technique des Associations. Les formateurs sont membres de l’association « Institut de Transmission et d’Etudes Claude Chassagny – ITECC », au sein de laquelle ils poursuivent leurs recherches.

Durée et coût de la formation

Cycle de 18 heures réparties en 5 ou 6 sessions sur un an.
Le coût est fixé à :

  • 380 euros pour les adhérents de l’ITECC
  • 430 euros pour les non adhérents

Ces sommes sont réglables selon les modalités fixées au contrat.

Références théoriques

BENAMEUR, J. (1999) « Les Demeurées » Paris : Denoël
BENVENISTE, E. (1966). Problèmes de linguistique générale, 1. Paris : Gallimard.
BENVENISTE, E. (1974). Problèmes de linguistique générale, 2. Paris : Gallimard.
BERGÈS-BOUNES, M., FORGET, J.- M. (dir., 2010). L’enfant et les apprentissages malmenés. Paris : Erès.
BERGÈS-BOUNES, M., FORGET, J.- M (2010) “L’enfant Insupportable »Toulouse Erès
BERGÈS, J., BERGÈS-BOUNES, M., CALMETTES-JEAN, S. (dir., 2003). Que nous apprennent les enfants qui n’apprennent pas ? Paris : Erès.
CHASSAGNY, C. (1968). La lecture et l’orthographe chez l’enfant. Paris : IPERS, 1991.
CHASSAGNY, C. (1977). Pédagogie Relationnelle du Langage. Paris : IPERS, 1985.
CHASSAGNY, C. (2014). Écrits. Histoire de l’élaboration d’une clinique et d’une éthique du soin. Paris : Éditions du cygne.
CORDIER, A. (1993). Les cancres n’existent pas. Psychanalyse d’enfants en échec scolaire. Paris : Seuil.
GOLSE,B (2008). « Le développement affectif et intellectuel de l’enfant » Issy-les-Moulineaux : Masson.
IPERS (1999). L’échec en écriture. Comment y répondre. Paris : L’Harmattan.
JAKOBSON, R. (1976). Six leçons sur le son et le sens. Paris : Éditions de minuit.
LACAN, J. (1953). « Fonction et champ de la parole et du langage ». In : Ecrits I. Paris : Seuil, 1999.
MENES, M. (2012). L’enfant et le savoir. D’où vient le désir d’apprendre ? Paris : Seuil.
MENES,M Un trauma bénéfique : « La névrose infantile » Paris : EdCL
SAUSSURE, F. de (1916). Cours de linguistique générale. Paris : Payot, 1995.
SOUCHET- ROBERT, M. du, COMIN-SCMITT, C. MENNESSIER, F. (2011). Le dyslexique et l’aquagraphie. Cet enfant au pays des brumes. Paris : Editions du Cygne.
WINNICOTT, D. W. (1971). Jeu et réalité. Paris : Gallimard, 1975.

Contact

Pour plus d’informations

Télécharger le descriptif de la formation

Les dates de formations